13 % de crédit hypothécaire en plus

Au cours des mois d’été de juillet-septembre, pas moins de 13 % de plus de prêts résidentiels ont été contractés qu’au cours de la même période l’an dernier.

Au troisième trimestre 2018, 62.500 prêts hypothécaires ont été conclus pour un montant total d’un peu plus de 8,5 milliards d’EUR. Le refinancement n’est pas inclus. Il s’agit d’une augmentation de 13 % du nombre de prêts au logement accordés par rapport au troisième trimestre de l’an dernier. En montant emprunté, il était même supérieur de 18 pour cent.

C’est ce qui ressort clairement des statistiques sur le crédit hypothécaire publiées aujourd’hui par l’association professionnelle du crédit.

Les faibles taux d’intérêt continuent d’avoir un fort effet de soutien sur les demandes de nouveaux prêts au logement et sur les prêts eux-mêmes », déclare le secrétaire général de l’Association professionnelle du crédit.

Mais il y a une autre explication : l’ajustement des droits d’enregistrement, à partir du 1er juin, pour l’achat d’une maison en Flandre. Cette réduction d’impôt imminente a fait que de nombreux acheteurs potentiels ont attendu jusqu’au troisième trimestre pour conclure l’affaire et contracter un prêt. L’attentisme des consommateurs au deuxième trimestre a été pleinement compensé au troisième trimestre. Au troisième trimestre, les nouvelles demandes de prêts se sont élevées à EUR 12,3 milliards.

Prêt de 160 000 euros

Le montant moyen emprunté pour l’achat d’une maison a encore augmenté au troisième trimestre, à près de 160.000 euros. Le montant moyen d’un crédit à la construction a légèrement baissé, à environ 170.000 euros. Le montant moyen des prêts à l’achat et à la rénovation a fortement augmenté pour atteindre 197.000 euros.

Environ 7 emprunteurs sur 10 optent pour un taux d’intérêt fixe ou variable (avec une stabilité des taux d’intérêt pendant au moins 10 ans). La part de marché des prêts à taux d’intérêt annuel variable reste stable à environ 8 % du total.